--> La Moldavie dans l'oeil du cyclone russe (numérique) – Septembre éditeur

Livraison GRATUITE au Canada sur toute commande en ligne de 50$ et +

La Moldavie dans l'oeil du cyclone russe (numérique)
  • Format

    5,75 x 9
  • Nombre de pages

    210
  • ISBN

    9782894719442
  • Parution

    2024
Extrait

La Moldavie dans l'oeil du cyclone russe (numérique)

Avec à peine 2,6 millions d’habitants, la Moldavie est considérée comme le pays le plus pauvre d’Europe. Enclavé entre l’Ukraine et la Roumanie, le minuscule pays se trouve aussi coincé politiquement entre la menace qui pointe à l’est du côté de la Russie, et l’espoir d’une certaine stabilité du côté de l’Europe qu’elle espère rejoindre.
Michel Labrecque connait bien la Moldavie. Il y a séjourné à trois reprises, depuis que le pays a acquis son indépendance en 1991. Ses reportages, toujours remarqués, furent appuyés à chacune des occasions par un collègue et ami moldave indéfectible, Mihai Fusu. Grâce à cette collaboration, l’auteur a pu rapporter de son dernier séjour à l’automne 2023 un portrait contextuel et saisissant du petit pays, exposé à nouveau à tous les dangers. Face à la Russie et Vladimir Poutine qui cherche désespérément à étendre sa domination dans la région, mais aussi menacé de l’intérieur par un mouvement sécessionniste qui le déstabilise, le gouvernement moldave cherche désespérément à éviter le plongeon du pays dans l’abîme.
À la manière du grand reporter qu’il est, l’auteur explore dans son ouvrage les quelques voies qui s’offrent au peuple moldave, courageux et fier, pour qu’il parvienne à se sortir de l’oeil du cyclone russe. L’espoir se trouve du côté de l’Europe qui lui ouvre ses portes, mais aussi chez son voisin immédiat à l’ouest, la Roumanie, avec qui elle partage des grands pans de son histoire, sans compter une langue et une culture. Mais il faudra d’abord réconcilier les factions internes qui déstabilisent la pauvre Moldavie.

Michel Labrecque est entré au service de Radio-Canada en 1982 après avoir fait ses classes dans les médias communautaires. Surtout remarqué à la société d’État pour son travail à la radio, il fut dépêché aux quatre coins du monde pour y rapporter les situations politiques, sociales, économiques, en mouvement, tout en découvrant au bénéfice des auditeurs le patrimoine culturel et es modes de vie des pays visités. Parmi les expériences les plus marquantes de son parcours professionnel se trouve la couverture de la dislocation de l’URSS en 1991. Envoyé spécial à Moscou, il témoignera des balbutiements d’une démocratie nouvelle et de l’avènement d’un nouvel ordre mondial. Il séjournera au cours du même voyage en Ukraine, puis en Moldavie, où il fera la connaissance de Mihai Fusu, journaliste, comédien et dramaturge, qui le guidera à travers le pays et qui est demeuré depuis un grand ami personnel. Au cours de trois décennies, Michel Labrecque est demeuré un témoin attentif et privilégié des vives tensions qui secouent la Moldavie et fragilisent l’avenir de son peuple.